JOHANN SCHNEGG, un illustre sculpteur tyrolien,
au service du Margrave de Bayreuth (Bavière) puis du roi de Prusse Frédéric II, le Grand
(Ried bei Imstergerg 1724 - Artzl im Pitztal 1784 )
 
La région du nord du Tyrol (Autriche) où est né Johann Schnegg, entre Innsbruck et les frontières suisse, bavaroise (allemande) et italienne, a donné depuis des siècles de nombreux ébénistes et des sculpteurs travaillant le bois, l'ivoire, le stuc et parfois la pierre aussi. De nos jours il y a encore dans cette région des Schnegg qui exercent des professions artistiques.

Socrate

Johann Schnegg, né en 1724 à proximité d'Imst, apprit son métier auprès des sculpteurs de cette région. Ensuite il partit pour un tour de compagnonnage. Il passa par Innsbruck en 1747 puis entra en 1748 dans l'atelier de J. G. Ziegler responsable du Cabinet de Sculpture du Margrave à Bayreuth (beau-frère du roi de Prusse Frédéric II). Johann Schnegg épousa la fille de son patron et à la mort de celui-ci en 1749 reprit la suite de son atelier.

Pour l'
Ermitage de Bayreuth il produisit des sculptures monumentales : une statue de Socrate, deux groupes figurant l'Enlèvement des Sabines, les Dieux du Fleuve pour un bassin. L'original de la statue de Flore réalisée vers 1755 se trouve à l'Orangerie du nouveau Palais à Bayreuth, une copie l'ayant remplacée dans les jardins. Il a aussi réalisé un certain nombre de statues pour la basilique de Gössweinstein en Bavière, lieu de pélérinage pas très loin de Bayreuth.
En1756 il devint directeur de l'école de sculpture à l'Académie des Arts de Bayreuth qui venait d'être créée par la Margravine Wilhelmine de Prusse.

Il a également produit des décors en stuc et des meubles richement décorés pour la cour.

Enlèvement des Sabines

En 1761, Johann Schnegg partit pour Postdam où le roi de Prusse Frédéric II faisait venir de jeunes sculpteurs talentueux, pas encore très célèbres, pour participer à la décoration de son Palais de Sanssouci qui comporte environ quatre mille statues. Ce magnifique ensemble, le Palais et ses vastes jardins, a été inscrit en 1990 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

Ces sculpteurs, qui se faisaient aider par des manoeuvres pour les pièces lourdes, travaillaient d'après les dessins de l'architecte qui répartissait le travail entre les ateliers. Les décomptes de l'époque ne donnent généralement pas suffisamment de détails pour individualiser avec précision l'auteur de chaque sculpture, mais permettent de déterminer avec certitude les différents ateliers qui ont travaillé sur des ensembles bien définis.

groupe d'enfants sur la balustrade

Pour Sanssouci, entre 1761 et 1769, Johann Schnegg a exécuté un groupe d'enfants pour une fontaine dans la Salle de Marbre du palais. Il a ensuite travaillé sur plusieurs ensembles monumentaux : les statues en grès de 3,20 m de haut, pesant environ 2 tonnes chacune, qui surmontent l'attique bordant la toiture du Nouveau Palais, les groupes d'enfants en marbre ornant la balustrade de la terrassse et les vases de marbre devant la Galerie des tableaux.

Salle de marbre ou salle des grottes

En 1769, après le décès de son épouse, n'ayant plus envie de réaliser des sculptures monumentales, il voulut retourner dans son pays natal mais n'y fut pas autorisé. Il prit alors la fuite ayant caché ses économies dans des statues en bois évidées.
Ensuite il vécut quinze années paisibles au Tyrol juqu'à sa mort en 1784. Il gagna alors sa vie en créant des oeuvres de moindres dimensions en bois, en ivoire ou en stuc. De nombreuses églises du Tyrol en possèdent ainsi que des crêches de Noël en bois sculpté et peint. Il a ainsi renouvelé cet art populaire du Tyrol et fut un exemple pour d'autres artistes.

Johann Schnegg fut l'un des plus illustres représentants de la sculpture baroque de l'Oberinntal tyrolien.
Il a en particulier sculpté pour l'Evêque de Brixen une statuette en ivoire et en ébène, d'une exceptionnelle finesse, représentant Saint Michel vainqueur de Satan.
Ce chef-d'oeuvre qui fait partie des Collections du Cabinet d'Art des Habsbourg, est actuellement conservé au Kunsthistorisches Museum de Vienne.
Les frontières ayant souvent changé en Europe Centrale au cours des siècles derniers, les oeuvres de Johann Schnegg se trouvent actuellement en Autriche, en Allemagne et en Italie.

   

Catalogue, Formulaires, Donations, Sculpture G. Schnegg, Peinture G. Schnegg,
Expositions, Lucien Schnegg, La Bande à Schnegg, Musées, Liens, Annonces


Pour en savoir plus :

http://www.geschichte-tirol.com/biographien/kunst/305-schnegg-johann.html
http://de.wikisource.org/wiki/BLK%C3%96:Schneck,_Johann_(1724%E2%80%931784)
http://www.barnick.de/bt/wer/index.htm
http://geodaten.bayern.de/denkmal_static_data/externe_denkmalliste/pdf/denkmalliste_merge_462000.pdf
http://www.landesmuseum.at/pdf_frei_remote/VeroeffFerd_54_0005-0056.pdf
http://www.europeana.eu/portal/record/15502/4C5B8D5CF207245D022F4C0AAEDAACEA658E7EC2.html
http://freieskunstforum.de/hosch_2012_barock_rokoko_klassizismus_5_wiblingen.pdf
http://de.wikipedia.org/wiki/Abtei_Muri-Gries
http://member.schule.at/rampl/BOZEN/BZ-Augustin/bz-augustin-all.html
http://www.arzl-pitztal.tirol.gv.at/woadli/001/Woadli%20Nr.%2068%20-%20Dezember%202013.pdf
http://www.imsterberg.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1191&Itemid=217


Document créé par Marine Schenegg
Dernière révision :
14-05-2014